Règlement d'ordre intérieur

Comment organiser l'accueil des familles endeuillées  dans un cadre naturel à préserver

 

 

Préambule

Le site de Soleilmont, propriété forestière privée de la Fondation d’utilité publique Les Arbres du Souvenir (ci-après dénommée la Fondation), est situé en zone forestière au plan de secteur et est certifié PEFC pour la gestion durable des forêts[1]. Cette certification a été obtenue dès lors que le site de Soleilmont satisfait à des objectifs équilibrés visant la production de bois de qualité, la préservation des habitats naturels et les fonctions sociales, dont l’accueil de familles endeuillées.

Afin de garantir le respect des obligations légales et réglementaires liées au statut foncier des parcelles forestières et aux engagements PEFC mais également d’assurer la quiétude de l’ensemble des familles et promeneurs qui fréquentent la forêt, il est nécessaire de cadrer l’organisation des activités forestières et d’accueil du public par un règlement d’ordre intérieur. Celui-ci est susceptible d’être modifié au fil de l’évolution du projet. L’asbl Les Arbres du Souvenir (ci-après dénommée l’asbl), gestionnaire du site, veille au respect dudit règlement.

SECTION 1 : dispositions relatives à l’accueil des familles endeuillées

Article 1 - Attestation d’autorisation

C'est à titre gratuit que les cendres des défunts peuvent être dispersées ou inhumées sur le site de la Fondation. Toutefois, il est obligatoire d’être en possession d'une attestation d'autorisation écrite émanant de la Fondation, préalablement à la dispersion/inhumation.

Cette attestation d'autorisation peut être obtenue de son vivant, ou au moment du décès. Elle est établie en 2 exemplaires. L'un pour le demandeur ou pour l'état civil, le deuxième pour le registre de la Fondation.

 

Le formulaire d’attestation peut être obtenu en prenant contact avec la Fondation : info@arbresdusouvenir.be  - +32 494 877 811

 

Article 2 - Inhumation/dispersion des cendres

Les cendres des défunts peuvent être soit dispersées dans le rectangle communautaire (composé d’un chêne centenaire et de jeunes charmes et bouleaux), soit dispersées/inhumées au pied d’un arbre mémoriel dont l’exclusivité (et non la propriété) aura été réservée préalablement auprès de l’asbl Les Arbres du Souvenir. Seule l’asbl Les Arbres du Souvenir peut creuser un trou au pied de l'arbre mémoriel et ce pour éviter d'en abîmer les racines.

 

Le dépositaire de l'urne contenant les cendres du défunt procède lui-même à leur dispersion ou inhumation avec s’il le souhaite l’aide de l’asbl Les Arbres du Souvenir ou y fait procéder par un entrepreneur de pompes funèbres. La dispersion des cendres doit se faire de manière digne et décente.

Article 3 – Plaquettes commémoratives

Dans un souci de préservation des lieux, les plaquettes commémoratives sont fournies par l’asbl Les Arbres du SouvenirRéalisées en bois, elles sont toutes identiques.

 

Pour le texte, seuls les prénoms, noms et dates sont acceptés. Aucune de ces mentions n'est obligatoire cependant. Vu la dimension de la plaquette, aucun hommage supplémentaire ne peut être ajouté. 

 

Ces plaquettes peuvent être fixées soit sur le mémorial suspendu à un chêne d'exception, soit sur le tronc de l'arbre mémoriel choisi. Les plaquettes sont apposées exclusivement par l’asbl Les Arbres du Souvenir, afin d’assurer une fixation respectueuse sur l’arbre mémoriel choisi (cheville en bois) ou afin d’assurer une fixation harmonieuse sur le Mémorial.

Article 4 – Témoignages

Se recueillir au pied de l’arbre mémoriel et déposer des témoignages d’affection sont importants pour les familles. Voici ce que La Fondation autorise afin que le caractère naturel du site, une de ses priorités, soit néanmoins respecté :

  1. Au pied des arbres mémoriels

- Le dépôt de fleurs coupées est autorisé à même le sol (sans film ou papier autour) dans un rayon d’1 mètre autour de l’arbre ; ou, si la famille le souhaite, dans un vase en terre cuite identique pour toutes les familles et à se procurer auprès de l’asbl Les Arbres du Souvenir. Ce dernier est enterré sommairement dans le sol.

- Le dépôt de plants en motte est autorisé à même le sol (sans film ou papier autour) dans un rayon d’1 mètre autour de l’arbre 

- Seule la plantation des espèces végétales suivantes est autorisée dans un rayon d’1 mètre autour de l’arbre :

- Jacinthes des bois (Hyacintoide non-scripta)

- Anémones des bois (Anemone nemorosa)

- Muguet (Convallaria majalis)

- Perce-Neige (Galanthus nivalis)

 

Pour ces espèces, seules les variétés/cultivars forestiers sont autorisées.

 

Afin d'éviter toute confusion sur les espèces indigènes et d'en faciliter l’approvisionnement, l’asbl Les Arbres du Souvenir tient à disposition des familles un stock de bulbes et de plants[2] . La période de plantation des bulbes est comprise entre les mois de novembre et de février. Au-delà de cette période, nous encourageons le dépôt de fleurs coupées.

- Toute autre marque individuelle provenant exclusivement de la nature est également acceptée dans un rayon d’1m autour du pied de chacun des arbres mémoriels. Par exemple : petits jardins japonais, petites compositions naturelles, petits bricolages, petits cailloux, …

- Certaines familles ressentent le besoin de créer une délimitation avec des éléments naturels (bâtons, …) autour de l’arbre mémoriel. Celle-ci est acceptée pour autant qu’elle respecte le rayon d’1m autour de l’arbre, qu’elle soit positionnée contre le  sol (mais non ancrée) et soit non-verticale.

- Tout dépôt d’objets non naturels (plastique, tissus, verre, métal, bois exotique…) est strictement interdit.

Il arrive toutefois que des objets non-naturels soient déposés à la mémoire du défunt au moment de l’inhumation/dispersion des cendres par des proches n’ayant pas encore pris connaissance du règlement. Ces objets non naturels sont acceptés durant une période d’un mois qui suit cette inhumation/dispersion. A l’expiration de ce délai, Ils sont enlevés par les familles ou, le cas échéant, par l’asbl Les Arbres du Souvenir

- Le jour de l’inhumation/dispersion, outre les fleurs coupées, un maximum de 2 couronnes sont acceptées. Les familles évacuent les oasis au plus tard un mois après l’inhumation/dispersion des cendres. A défaut de ce faire, l’asbl Les Arbres du Souvenir se réserve le droit de procéder elle-même à l’enlèvement des oasis, et des fleurs fanées.    

   

- Afin de préserver la vitalité des arbres, il est strictement interdit de forer, clouer tout objet, même naturel, sur le tronc de l’arbre. Toutefois il est accepté que des décorations naturelles puissent être accrochées ou déposées au/contre le tronc à l’aide d’une fine cordelette naturelle.

 

2. dans le rectangle communautaire

- Le dépôt de fleurs coupées est autorisé à même le sol (sans film ou papier autour)

 

Article 5 – Assises

L’asbl Les Arbres du Souvenir met à disposition des familles qui le souhaitent des rondins (maximum 3 par arbre) qui font office de tabourets et peuvent être placés dans un rayon d’1,5m autour de l’arbre. Aucun banc ne peut être construit ou déposé autour de l’arbre choisi, et cela afin de garder le caractère naturel, ouvert et homogène de l’ensemble de la forêt.

Un banc est placé en face du rectangle communautaire, et d’autres bancs rejoindront les sentiers de promenade dans les prochains mois.

 

Article 6 –  Mémorial et œuvres d’art

Le Mémorial et toute autre œuvre d’art à venir sont à respecter. Il est, par exemple, strictement interdit d’utiliser le Mémorial comme aire de jeux (interdiction de le balancer, de poser des enfants dessus, …), ni d’y graver le moindre signe.

Article 7 – Promenades

Dans le but de préserver la qualité des sols forestiers et de ne pas les compacter, il est demandé de circuler au maximum sur les sentiers de promenades

Article 8 – Convivialité et propreté

Partager un verre ou un pique-nique est autorisé dans la forêt mais uniquement au pied de l’arbre mémoriel réservé ou dans le cercle de partage où des bancs sont placés. Veillez toutefois à respecter la quiétude du site et le besoin de recueillement des autres familles.

Il y a une grande poubelle placée à l’entrée de la forêt, près du parking avenue Gilbert, mais volontairement aucune dans la forêt. Il est obligatoire de reprendre avec soi tous ses déchets.

 

Les enfants sont autorisés à réaliser des cabanes éphémères en veillant à ne pas les construire à proximité d’un arbre réservé.

Article 9 -  Accès et orientation

Le site de Soleilmont est en libre accès 24h/24h et 7j/7j pour permettre aux familles de venir se recueillir quand bon leur semble. 

 

Il existe deux entrées piétonnes via le grand parking avenue Gilbert et via la rue de la Virginette.  

 

Le jour des funérailles, seules deux voitures, pour les personnes à mobilité réduite, peuvent se rapprocher du chemin des sorbiers via la rue de la Virginette. Toutes les autres voitures se garent au parking et les familles rejoignent le lieu de dispersion à pied. 

 

Aux deux entrées de la forêt, vous trouverez un panneau d’affichage qui vous permettra de vous orienter. Merci de respecter ces équipements utiles pour tous.

Article 10 – Les chiens

Les chiens sont admis mais il vous est demandé de les tenir en laisse conformément au Décret de la Région wallonne du 16/12/1995. On évitera également de s'approcher d'un arbre mémoriel avec un chien.

 

Article 11 – Sanitaires

Il n’existe pas de sanitaires dans la forêt. Les sanitaires les plus proches sont ceux du cimetière, de l’autre côté de l’avenue Gilbert.

SECTION 2 : dispositions relatives à l’exploitation forestière

Article 12. Exploitation des arbres

Compte-tenu de l’affectation forestière, des exploitations et travaux sont planifiés au cours de l’année. Une gestion extensive de la forêt est prévue et devrait en minimiser les impacts paysagers. Toutefois, les familles sont conscientes que le paysage forestier changera d’année en année, parfois en s’ouvrant, parfois en se refermant. La présence de végétation (ronces, fougères, jeunes arbres …) au sol est inhérente à la nature même du site forestier.

D’autre part, la Fondation prévoit des conditions d’exploitation respectueuses des familles. En cas de cérémonie, les exploitants doivent par exemple arrêter les moteurs et machines qui peuvent avoir un impact sur la quiétude de la forêt.

La même clause est prévue pour la réalisation de travaux forestiers (débroussaillage, taille, …).

En cas d’exploitation forestière, lors de l’utilisation des machines et tronçonneuses, et dans un délai d’une semaine après celle-ci, il est strictement interdit de visiter la zone exploitée, pour des raisons évidentes de sécurité (branches coincées dans les couronnes des arbres qui tombent encore quelques jours après les abattages, etc

 

[1] PEFC (Programme for the Endorsement of Forest Certification Schemes, ou Programme de Reconnaissance de Systèmes de Certification Forestière en français) est un système de certification mondial qui garantit la gestion durable des forêts. Concrètement, PEFC se charge de promouvoir une gestion forestière à la fois respectueuse de l'environnement, socialement bénéfique et économiquement viable. http://www.pefc.be

 

[2] Les variétés horticoles, vendues en pépinière, ne sont pas les mêmes que les variétés forestières. Pour ces espèces, l’asbl Les Arbres du Souvenir peut fournir des bulbes dont l’origine est contrôlée. Notre objectif est de pérenniser les populations de fleurs présentes naturellement dans la forêt et d’éviter toute pollution génétique des populations sauvages.

 

 

 


© Les Arbres du Souvenir - Fondation d'utilité publique (0632.521.261) et Asbl (0505.836.390)

  • Facebook Social Icon